Bali – Transports

Comment se déplacer à Bali?

 

La circulation à Bali :

Alors il faut savoir que la circulation à Bali est « étonnante » et bien différente de ce que l’on connait en France. Elle peut être assez impressionnante pour quelqu’un qui n’est pas habitué, surtout la première fois où vous êtes dedans. Il y a beaucoup de motos partout, et pas vraiment de code la route… La circulation est assez anarchique, et c’est le plus gros ou celui qui klaxonne le plus qui a la priorité…! Si vous voulez vous lancer dans l’aventure, je vous recommande d’être très prudents, surtout qu’en cas d’accident, même si ce n’est pas de votre faute, c’est vous qui paierez…

Bon à savoir :

  • La conduite se fait à gauche ;
  • Les Balinais ne roulent pas très vite, alors faites comme eux. Les routes peuvent être très abimées, et glissantes.  Et des scooters ou des animaux peuvent surgir à tout moment, à chaque coin de rue… ;
  • Il n’y a pas de code de la route : le plus gros ou celui qui klaxonne le plus fort passe en premier! Donc méfiez-vous des camions ;
  • Il y a des stations essences dans les grandes villes, sinon pour les scooters uniquement, vous trouverez aussi des bidons un peu partout devant des boutiques ; prix d’environ 10 000 RP / litre ;
  • Il y a très peu de panneaux indicatifs dans tout le pays, vous pouvez soit acheter une carte routière, soit (comme nous l’avons fait, et c’est hyper pratique) télécharger l’appli ULMON, qui vous permettra de télécharger la carte du pays et de vous connectez gratuitement n’importe où n’importe quand pour connaitre votre position précise, et retrouvez votre chemin!
  • Une petite astuce en cas de contrôle de police : garder dans un porte-monnaie différent du vôtre un billet de 20 000 RP, et donnez-le, en prétextant que c’est tout ce que vous avez. Plutôt que de passer des heures à négocier (sachant que vous n’aurez jamais le dernier mot), proposez rapidement ce billet, cela vous fera gagner du temps, vous évitera des ennuies, et que vous perdiez votre patience….
  • Ne laissez jamais aucun objet de valeur dans votre moto / voiture, et fermez-la toujours à clé ;
  • Pensez bien à vous renseigner sur les assurances avant de partir, si vous savez que vous souhaitez louer un véhicule sur place ;
  • Enfin en cas d’accident ou de problème, n’hésitez pas à aller le déclarer à la police ou au consulat (prenez des photos, les noms des personnes impliquées, etc…

 

Location de moto / voiture :

Louer une moto ou une voiture à Bali a l’avantage de vous offrir une grande indépendance pour vous déplacer. Dans tous les cas, vous devez être en possession du permis de conduire international. La police contrôle fréquemment sur les routes à Bali, et elle n’est généralement pas très conciliante avec les étrangers…il n’est pas rare qu’elle vous invente une infraction afin d’obtenir un bakchich… Donc au moins ne lui laisser pas le prétexte du permis pour vous demander de l’argent, et faites le faire avant de partir, surtout qu’il est gratuit. Il vous suffit d’aller dans votre préfecture ou sous-préfecture (si vous habitez Paris, vous pouvez effectuer votre demande auprès du bureau des permis de conduire de la préfecture de police). Munissez-vous des papiers suivants :

  • le formulaire Cerfa dûment complété et signé,
  • une photocopie recto-verso de votre permis de conduire national valide,
  • 2 photos d’identité,
  • une photocopie de votre carte d’identité ou passeport,
  • un justificatif de domicile, une enveloppe affranchie (pour qu’on vous le renvoie).

Le délai d’obtention étant variable d’une préfecture à l’autre, prenez-y vous de préférence quelques semaines avant de partir.

Si vous souhaitez faire de la moto, je vous recommande d’en avoir l’habitude en France (ou ailleurs) car si vous devez, en plus de gérer la circulation, apprendre à conduire un 2 roues, cela va compliquer la tache, alors qu’un conducteur expérimenté se sentira plus vite à l’aise dans cette drôle de circulation. Vous trouverez des loueurs partout, n’hésitez pas à rentrer dans un magasin et à demander. Vous pouvez aussi demander à votre hôtel, qui bien sûr prendre une commission sur la location.

Pour louer une voiture à Bali, vous trouverez plusieurs prestataires en ligne, qui vous offre diverses options : avec ou sans chauffeur, petite ou grande voiture, etc… Les prix peuvent être assez élevés  la journée (jusqu’à 200€), et la circulation n’étant pas des plus simples, je me permets de fortement vous encourager à choisir l’option avec chauffeur. Votre sécurité est primordiale et un accident peut vite vous gâcher vos vacances…réfléchissez bien avant de vous lancer dans l’aventure.

 

Le chauffeur / le guide :

Personnellement, nous avions déjà un contact avant d’aller à Bali, nous n’avons donc pas eu à chercher de chauffeur ou de guide sur place. Sachez toutefois qu’il y en a pleins partout ; en fait, tous les Balinais peuvent être chauffeur à leurs heures perdues…  😉  Donc vous trouvez sans aucun problème un chauffeur anglophone, en demandant à votre hôtel, dans une boutique, etc… Demandez au moins la veille, parce que les chauffeurs aiment commencer assez tôt la journée d’excursion. Pour un chauffeur francophone, je pense que vous pouvez aussi trouver sur place (tous les Balinais se connaissent dans leur périmètre, et ils trouvent toujours quelqu’un à vous recommander). Sinon vous pouvez aller fouiller sur des forums, pour en trouver que d’autres voyageurs conseillent. Enfin, si vous optez pour un chauffeur qui est également guide ou qui parle le français, le prix sera plus élevé (pour info, nous avons payé 40€ / jour, cela peut monter jusqu’à 60€).

 

Autres moyens de transport :

Vous trouverez des bemo, un genre de minibus qui sillonnent tout le pays. Ils relient chaque villages entre eux, les trajets sont fixes. Si les locaux paient un prix, sachez que vous payerez forcément plus cher, c’est ainsi… Ce n’est pas forcément le moyen de transport le plus avantageux pour un touriste.

Il y a également des bus, pratiquent pour les grandes distances, et plus confortables que les bemos.

Pour les taxis, dans certaines villes comme Ubud, ils vous sollicitent constamment, vous n’aurez que l’embarras du choix. Mais il faut négocier avant de monter, et les prix qu’ils vous proposent sont généralement bien élevé par rapport à la normal. Je vous encore donc à ne prendre que des taxis de la compagnie Blue Birds, les seuls avec compteurs. Si vous en prenez un autre, négocier fortement le prix, et n’hésitez pas à changez de taxi si le prix ne vous convient pas. Vous pouvez aussi demander à mettre le meter mais ils acceptent ratement…. Tous les hôtels peuvent bien sur vous proposez des taxis, mais les prix sont plus élevés car forcément ils prennent une commission sur la course. Les prix restent toutefois vraiment accessibles, et cela reste un moyen de transport fiable.

 

Plage de Jimbaran Bali

Plage de Jimbaran Bali

2 Comments

  1. Répondre

    AngelaDax

    13 janvier 2017

    You always do the right thing. God Bless you.
    Thank you

  2. Répondre

    Juliedeamn

    14 janvier 2017

    Good post! I read your blog often and you always post excellent content. I posted this article on Facebook and my followers like it. Thanks for writing this!

LEAVE A COMMENT

RELATED POSTS